Pour votre « Everest » personnel c’est exactement la même chose. Vous devez vous préparer et ensuite choisir les étapes jusqu’au sommet en fonction de vos capacités.

Ne cherchez pas à hâter le pas. Ce n’est pas une course ou une compétition. Vous êtes le seul à gravir cette montagne. Personne ne l’a fait avant vous et personne ne le fera après vous. C’est votre montagne.

A chaque étape, prenez le temps qu’il vous faut pour la passer et vous reposer avant de passer à la suivante, plus la suivante.

Chaque étape franchie est une victoire personnelle. Et, étape après étape, victoire après victoire. Vous arrivez « tout en haut » !

Lao-Tseu a écrit (Tao Te King - chapitre 64) :

Cet arbre qui emplit tes bras est né d’un germe infime.

Cette tour avec ses neuf étages vient de l’entassement de mottes de terre.

Le voyage de mille lieues commence par un pas.

Pensez avant tout à l’étape présente tout en gardant en tête le sommet.

Et parfois, Il ne faut pas seulement regarder vers le haut de la montagne, mais aussi vers le bas pour réaliser tout le chemin que vous avez déjà parcouru, étape après étape.

Réaliser que l’on s’élève en parcourant le chemin vers le sommet est en soi une victoire.



Pierre / Aiyana

Vous pouvez reproduire ce texte sans autorisation à condition de respecter les conditions du Creative Commons (Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale, Pas de Modification)

Première version écrite le 13 juin 2016 (13-OC).


DEPASSEMENT DE SOI

GRAVIR SA MONTAGNE

mailto:pierre@voieessentiel.com?subject=la%20voie%20de%20l'essentiel
Home.html

Chacun de nous a une montagne personnelle à gravir, une sorte d’Everest qui semble à première vue inaccessible parce que trop haut, trop lointain, trop difficile...

Et chacun de nous, en regardant le sommet se dit qu’il n’y arrivera jamais. Et  c’est là que réside notre erreur la plus fréquente.

Prenons l’exemple concret de l’Everest justement.

Personne ne gravit le plus haut sommet du monde d’une seule traite.

Tout d’abord l’alpiniste doit se préparer physiquement et psychologiquement à affronter cette épreuve puis, une fois sur place, pas moins de 5 camps dont le camp de base jalonnent la route jusqu’au sommet. Chaque camp est une étape nécessaire afin de se préparer à la suite.