Vous pouvez reproduire ce texte sans autorisation à condition de respecter les conditions du Creative Commons (Paternité, Pas d'Utilisation Commerciale, Pas de Modification)

Première version écrite le 13 mai 2016 (8-CAUAC).


COEUR DE TENEBRES

REFLEXION SUR LA DUALITE

mailto:pierre@voieessentiel.com?subject=la%20voie%20de%20l'essentiel
Home.html

«Pour vivre dans un monde de ténèbres, il faut accepter sa part de ténèbres !»

Dans notre quête de la lumière, nous cherchons souvent à supprimer totalement les ténèbres en et autour de nous. Or nous vivons dans un monde de dualités où toute chose a son contraire : jour et nuit, vie et mort, lumière et ténèbres.

L'un ne peut exister sans l'autre.

Les ténèbres en nous sont semblables au grain de sable au centre de la perle ou le trou noir au centre de la galaxie. Le grain de sable si douloureux pour l’huitre donne naissance à la perle parfaite et lumineuse. C’est autour de l’abîme de ténèbres du trou noir que s’installe et grandit la lumière de la galaxie... A condition, dans chaque cas, qu’un équilibre s’installe. Qu’une paix s’installe.

Comme le trou noir au centre de notre galaxie ou le grain de sable au centre de la perle, les ténèbres se tiennent là : puissantes, fascinantes, destructrices, terrifiantes, douloureuses. Et d’un autre côté, si elles n’étaient pas là, la galaxie ou la perle n’existeraient pas car toute cette lumière ou ce nacre n’auraient eu aucune raison de s’accumuler et de se développer.

Réfléchissez à ceci, sans trou noir, pas de galaxie, sans grain de sable, point de perle. Sans Ténèbres pas de Lumière.

Ténèbres et Lumière sont indissociables dans le monde dans lequel nous vivons.

Si nous nous tenons trop près de nos Ténèbres, elles nous absorbent comme un trou noir et nous détruisent. Trop loin, elles ne servent à rien car trop étrangères à nous. Ce n’est que si nous nous tenons à bonne distance que les Ténèbres nous permettent de créer de la lumière, notre lumière, en réaction à elles, comme le grain de sable génère la perle ou le trou noir qui donne sa forme à la galaxie.

Ce sont les ténèbres contrôlées, pacifiées, intégrées au plus profond de nous qui servent de terreau à la lumière comme la plante pleine de couleurs qui se développe en plongeant ses racines dans la terre noire.

La vie dans ce monde est une lutte pour l’équilibre et la paix. Il se s’agit pas d’éradiquer l’ennemi ou de nier sa présence, mais d’accepter cette partie de nous, notre part de Ténèbres, notre part d’ombre, et de s’en servir pour faire grandir notre lumière plutôt que de souffrir vainement en voulant l’anéantir.

Au final, tout ce que nous voyons n’est que de la lumière entourant les Ténèbres : la galaxie, la perle, chacun de nous.

Chacun de nous n’est que de la lumière entourant, avec plus ou moins de succès, des morceaux de Ténèbres.


Pierre / Aiyana